Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'ipad pratique
  • Le blog de l'ipad pratique
  • : Je voudrais partager toutes mes bonnes expériences pour aider (en pratique et non en théorie) chaque lecteur à tirer le maximum de satisfaction de son Ipad
  • Contact

Offrez vous votre iPad

Désormais sur ce blog, une boutique pour commander votre iPad et un choix d'accessoires utiles.... Cliquez sur ce lien ......

Pour des raisons de qualité, et de confiance, je suis partenaire d'Amazon...

Recherche

Archives

/ / /

Suite à différentes questions et / ou remarques, je vais vous donner ici les pistes pour créer vous même votre propre ebook. Cette page est totalement gratuite et elle le restera.

 

Nous allons traiter du sujet en pratique et non pas sous un vague angle théorique.  Nous allons voir la totalité du sujet sous tous ses aspects.

 

Et nous entrons directement dans le vif du sujet ...



C'est quoi un ebook ?
Commençons par le commencement. Un ebook c'est tout bonnement un livre électronique, c'est à dire un livre virtuel, vendu sous forme de fichier informatique et que le lecteur peut imprimer à sa guise.

 

Ce livre porte sur un sujet précis et doit vous fournir une réponse pratique à un problème auquel vous êtes confronté, ou vous donner des stratégies concrètes de résolution. 


Ce livre n'est pas vendu par les canaux habituels mais est distribué par l'intermediaire d'un réseau de revendeurs sur le net. Les thèmes, les prix, le format et le nombre de pages sont libres. 



Pourquoi rédiger un ebook ?
En réalité, l'édition informatique ne vous coûte pas un centime à condition bien sur que vous disposiez d'un ordinateur, mais comme si vous n'en disposiez pas, vous ne seriez pas en train de lire cet article, le problème ne se pose pas.  Vous êtes donc totalement libre de tenter votre chance et de partager votre expérience ou votre expertise avec la communauté internet. 
Les motivations des rédacteurs sont multiples.

  • Pour certains, c'est un moyen de s'exprimer.
  • Pour d'autres, c'est un moyen de générer un complément de revenu.
  • Pour d'autres, enfin, c'est un moyen de partager un savoir faire ou des idées.

 

Toutes ces raisons sont également recevables. Et elles peuvent aussi se cumuler. L'important c'est que le rédacteur est avant tout un acteur. Il quitte le rôle de consommateur passif pour devenir producteur actif.

Et rien que ce fait là est une motivation des plus sympathiques. 



Ça intéresse qui ? / sujet de l'ebook et créneaux de lecteurs 
La réponse est facile : ça intéresse tout le monde.

Tout dépend du sujet traité. Ne soyez pas modeste. Chaque individu possède une expertise et un savoir faire unique. Et cela est valable dans tous les domaines. 

 

  • Vous avez la totalité de l'historique de la coupe du monde de foot depuis 20 ans ? Vous avez des lecteurs.
  • Vous savez monter un parquet flottant ? Vous avez des lecteurs.
  • Vous savez créer des sites internet ? Vous avez des lecteurs.
  • etc....

 

On peut multiplier les exemples à l'infini. Tout le monde peut avoir un problème et vous pouvez leur apporter des solutions.

L'avantage c'est que vous pouvez aborder absolument tous les sujets. Vous n'êtes pas tenu par des contingences éditoriales.

De plus, pas de comité de lecture, pas d'acceptation préalable, la liberté totale et absolue. Vous pouvez écrire sur tout. Et il y a forcément quelque part quelqu'un qui est intéressé par le sujet que vous traitez.

 

Encore une fois, que ce soit comment faire du vernis au tampon sur un meuble ancien ou rédiger l'historique de la série télévisée "Friends", toute publication à son public. La seule chose qui varie c'est l'assiette de votre public (autrement dit le nombre de vos clients potentiels). 


Donc tout le monde à besoin d'un livre sur des sujets habituellement boudés par la grande édition traditionnelle. 



Je ne suis pas capable de faire cela / ou et quand écrire 
Le plus gros frein à la création d'ebooks est l'auto déconsidération.

Tout en vous crie "je n'en suis pas capable, c'est impossible".  

Certes, il faut posséder certaines techniques et s'entrainer un peu, mais c'est faisable par le plus grand nombre.

 

Le plus difficile est de s'imposer une certaine discipline. Il vous faut trouver des créneaux de disponibilité pendant lesquels vous serez totalement libres de vous consacrer à la rédaction de votre ouvrage.

 

Il vous faut un "coin" au calme pour vous consacrer à votre création.  

 

En fait il faut être "zen" pour arriver à produire une œuvre intellectuelle. Ce qui veut dire un espace protégé ou du moins un espace réservé à cette activité. Espace signifie aussi temps. Par exemple votre espace créatif pourrait être l'ordinateur portable sur la table de la cuisine de 22h à 23h, ou le fauteuil du salon de 18h à 20h avec votre IPad sur les genoux .  

 

Le seul paramètre important à ce niveau, c'est la régularité de votre activité.

Autre paramètre à connaître, c'est que votre cerveau ne peut pas se consacrer à une activité intense plus de 2h d'affilée.

 

Pour vos premières créations fixez vous des plages de 1h pour rédiger. Plus tard, quand vous aurez acquis de l'expérience, vous pourrez monter vers les 2h de travail. 



Comment s'organiser ?
Vous avez vos créneaux, votre matériel et surtout votre idée.

Ensuite pour exposer votre propos, il vous faut rédiger un plan. C'est une étape incontournable.

 

Ne croyez pas pouvoir vous en passer, et je parle d'expérience.

Un plan vous sert de guide. C'est votre colonne vertébrale.

 

Si le plan est solide, votre propos sera cohérent et vous aurez atteint votre objectif. Le plan contient les idées. Il ne contient pas les phrases rédigées.

Vous construirez vos phrases lors de la rédaction de votre livre. N'oubliez pas la règle d'or : une phrase, c'est un sujet, un verbe et un complément.

 

Parfois un second complément pour préciser le temps ou le lieu de l'action, mais évitez comme la peste les phrases à rallonge où tout le monde se perd, et ne négligez pas la ponctuation qui va rythmer votre propos.

Prenez une méthode de travail classique et ensuite adaptez la à votre personnalité.

 

Les recettes classiques et éprouvées sont comme des recettes de cuisine.

Au début on copie ensuite on adapte. Par exemple pour le plan, prenez un feuille de papier classique (format A4), quadrillée avec un quadrillage de 5 par 5 et écrivez dessus votre structure.

 

Ainsi vous aurez une structure hiérarchisée : I puis 1) puis 1-1 


Ne descendez pas en dessous de 3 niveaux, sinon votre document devient difficile à lire.

Au brouillon, vous pouvez tout faire pour vous faciliter la vie. Je connais certaines personnes qui utilisent des codes de couleur pour visualiser leurs différentes zones.

 

De fait, 4 stylos de couleurs differentes vous rendront bien des services (ou un stylo avec 4 couleurs, c'est vous qui voyez ).  Encore une fois ne rédigez pas. Vous perdriez trop de temps et vous perdriez en spontanéité d'écriture. 


Rappellez vous d'apporter tout votre soin à la rédaction du plan. Tout votre succès dépend de lui. 



La partie technique / les outils
Bon, vous avez franchi toutes les étapes précédentes et vous êtes prêt à attaquer votre livre. Vous avez préparé votre coin et vous êtes prêt à passer à l'action.

 

Il faut savoir que le format de parution de votre livre sera le format pdf. Pourquoi ce format ? Tout simplement pour protéger votre document. Le format pdf est une sorte de "photo" de page d'écriture. Une fois dans ce format, votre écrit est figé.

Impossible de copier des extraits ou de modifier son contenu.

 

Certes, il existe des techniques pour "pirater" votre œuvre, mais cela nécessite une bonne technicité et beaucoup de temps. Donc vous avez de la marge de manœuvre.

 

Ce qui nous ramène à la question "comment rédiger un document pdf ?".

Rien de plus simple : téléchargez l'application Open Office.

 

C'est un traitement de textes aussi performant que le classique Word, mais entièrement gratuit et qui exporte directement votre écrit au format pdf. Vous pouvez bien entendu utiliser n'importe quel traitement de textes, du moment que vous êtes familiarisés avec, mais assurez vous qu'il exporte vers le format pdf, faute de quoi il vous faudra télécharger un logiciel qui se chargera de faire cette conversion.

 

Mon conseil est de vous procurer directement Open Office, qui possède cette fonction en standard et qui est totalement gratuit.

Ses possibilités sont immenses et il est hyper intuitif. Il vous faut également un site web ou un blog qui vous permette d'utiliser un espace de stockage pour distribuer votre œuvre. Mais nous y reviendrons. 


Pour le moment, vous avez un ordinateur, un endroit, un horaire, un plan et des logiciels. Pas besoin de plus. 



La rédaction  / nombre de pages 
Vous êtes désormais au pied du mur. La première étape consiste à saisir sur un nouveau document la totalité de votre plan et à choisir les bons formats...


En fait, sur Open Office, vous allez choisir les titres et les marquer : ils vont vous permettre de faire un sommaire automatique. Je reviendrai sur ce sujet un peu plus bas. 


Pour le moment, concentrons nous sur ce qui doit constituer notre livre. Il nous faut une page de titre, un motif de couverture, une lettre de remerciements, le plan du livre ou sommaire, le texte proprement dit, et les éventuelles annexes.  

 

Chaque élément ne doit pas être négligé. Tout est important. Par exemple, il vous faudra au moins une illustration sur la page de couverture. À vous de la choisir avec soin. Ou mieux : avec goût.

 

Ensuite, prévoyez toutes les illustrations que vous aurez à placer dans le document, et placez les dans un répertoire spécifique. Vous n'aurez plus qu'à piocher dedans au cours de votre rédaction.

Je ne le dis pas, car c'est du simple bon sens, mais nommez vos illustrations de façon explicite et sans équivoque. Facilitez vous autant que possible la tâche.  

 

Ensuite, il ne reste plus qu'à rédiger sur le canevas que vous venez de constituer. Rappelez vous : des phrases courtes, sujet, verbe, complément.

Utilisez aussi des polices lisibles : Verdana, Arial,Comic sans MS dans un corps suffisamment important pour être facilement lisible, sans toutefois tomber dans l'excès inverse.

N'essayez pas non plus d'augmenter le nombre de pages en utilisant des corps de textes immenses. Votre ruse sera rapidement éventée et provoquera l'effet inverse, à savoir la suspicion de camouflage de l'inutilité du propos.

 

Toutes ces règles sont des règles de bon sens.

 

Des corps de 10 ou 12 selon les cas sont peu ou prou des standards. Le nombre de pages est donc une donnée accessoire. Ne vous bloquez pas la dessus. Mettez en autant que nécessaire pour que votre texte soit honnête. Pas de dilution, mais assurez vous que le sujet soit correctement traité, avec toutes la précision nécessaire. 

 

Une dernière règle de bon sens : faites vous relire... Ne vous contentez pas de votre relecture à vous, faites vous corriger par un oeil externe... il sera moins "affectueux" que le votre...

 


Pour les titres et les sous titres, que choisir ?
Le plus simplement du monde, le formatage par défaut d'Open Office. Je reviens ici sur le propos tenu plus haut. 
Vous rédigez votre production.

 

Ensuite, pour chaque chapitre, titre et sous-titre, vous zippez la phrase titre et vous lui donnez le format légitime auquel elle a droit. Dans la barre de menu, vous trouverez en bas, à gauche cette zone de sélection. Et vous affecterez à chaque titre le format titre1, titre2 ou titre3 qui lui convient.

 

Vous verrez que la mise en forme se fait immédiatement. Pourquoi choisir ces formats pré définis ? Tout simplement parce que, une fois la saisie finie, vous placez le curseur juste au dessous du titre sommaire, et vous choisissez le menu sommaire automatique. Et la, c'est Open Office qui se charge de tout y compris d'indiquer les pages voulues. Tout est automatique.

 

Si d'aventure, vous modifiiez les titres, un simple rafraîchissement du sommaire remettrait toutes les pendules à l'heure, et croyez-moi, c'est vraiment reposant de ne pas se prendre la tête sur la création du sommaire. Ne vous en privez pas. 

 

Pour ceux qui le veulent, il est possible de modifier ces formats prédéfinis et ainsi de personnaliser totalement votre mise en pages. Pour ceux qui le veulent, Google est votre ami...et les libraires aussi...



La mise en forme / le problème de la confirmation de l'expertise de l'auteur
Ouf !!! Vous êtes enfin au bout de vos peines ou presque. Les outils mis à votre disposition vous ont permis de mener à bien votre projet. Votre ouvrage est magnifique, et vous en êtes fier... Et vous avez bien raison.  

 

Mais il reste encore à peaufiner quelques détails. Notamment celui de votre légitimité. En effet, lorsque vous écrivez et que vous donnez des conseils, on se posera toujours la question de votre capacité à donner un avis éclairé sur le sujet que vous avez traité. Il est donc important de préciser à quel titre vous écrivez votre ouvrage.

 

Vous avez deux possibilités. Soit vous prévoyez un encart dans lequel vous donnez ces informations, soit vous prévoyez un chapitre de présentation au début de votre livre, ou bien encore vous précisez à chaque fois que nécessaire ; au fur et à mesure de votre écrit, à quel titre vous êtes une autorité en la matière. Ne mentez pas, soyez honnête. Ne vous rabaissez pas non plus.

 

Expliquez pourquoi votre expérience vous confère une expertise dans ce domaine. Vous expliquez comment créer des sites, donnez des chiffres. Éventuellement des exemples.

 

N'oubliez pas qu'une certaine confidentialité de ce que vous traitez est obligatoire. Ne mettez pas vos commanditaires dans l'embarras.Ne citez pas leur nom si cela peut leur porter tort, ou les incommode...

Encore une fois, ce qui fait votre force c'est votre expertise et sa reconnaissance.  Pas besoin d'en faire trop.  

 

Il en va de même pour la mise en forme. Choisissez une mise en forme standard. D'ailleurs les traitements de textes modernes ont une configuration de base qui permet de rester dans des normes "classiques". 



La distribution  / évaluation du prix de vente 
Pour la distribution, la solution est évidente : la distribution se fait par internet. Par contre, allez vous choisir une distribution directe ou un distribution par un réseau d'affiliés que vous rétribuerez à la commission ?


Et pourquoi pas les deux à la fois, après tout ? Rien de plus simple. Vous avez tout rédigé, vous avez noirci un certain nombre de pages. Regardez par comparaison, dans le commerce traditionnel, combien se vend un ouvrage comportant à peu près le même nombre de pages.  

 

Mais ce n'est en aucun cas un livre traditionnel. Nous allons donc parler de coût psychologique. Qu'est ce que c'est que cette bestiole là ?

 

Pour l'illustrer, nous allons prendre tout simplement un exemple : les voitures. Les standards actuels de l'industrie automobile font que désormais une berline de luxe ne coûte guère plus cher à la production qu'une banale voiture standard.

 

Par contre, si le producteur de la voiture de luxe appliquait sa marge (même une marge correcte ) et la vendait à un prix honnête, il n'en vendrait pas une seule.

Le prix de la voiture de luxe est beaucoup plus élevé qu'il ne devrait. Tout simplement parce qu'il s'agit d'un objet de luxe. On achète son prix.Vous n'acquittez pas un prix réel. Vous payez un prix psychologique. Vous avez accepté une valeur d'écahnge non liée à des coûts de production...

 

Dans ce cas précis, quand on peut payer sans barguigner un prix dont tout le monde sait qu'il est exagéré alors on achète bel et bien du luxe. CQFD.

 

De ce fait, essayez d'évaluer le prix maxi que vous mêmes seriez prêts à payer pour acquérir un tel livre. Vous serez à même de faire la comparaison à ce moment entre le prix évalue de votre livre et le prix d'un ouvrage équivalent dans la distribution classique.

 

Il y a 3 cas de figure. Par rapport à l'ouvrage du commerce, votre prix est 

  • Inférieur. Vous pouvez augmenter votre prix pour vous mettre à niveau. Encore une fois nous partons sur le fait que votre expertise est valable. 
  • Équivalent. Vous êtes dans la plaque. Ne changez rien. 
  • Supérieur. Tout va se jouer sur votre expertise et sur la valeur ajoutée que votre ouvrage possède. Encore une fois un acheteur est prêt à investir à condition que le retour sur investissement soit correct. Insistez alors sur vos points forts et votre légitimité. 


Les risques / les copies - le plagiat 
Les risques sont inexistants : vous ne risquez qu'un peu de temps perdu. Tout le reste peut être mis en place avec des solutions gratuites. Il y a plusieurs articles sur ces pages qui vous aideront à trouver les solutions à vos problèmes.

Pour éviter que votre travail ne soit copié ou détourné voire plagié vous allez transformer votre écrit de traitement de texte en fichier en format pdf.

Nous en avons déjà parlé. Le fichier final sera placé sur votre site.

 

Toutefois rien ne peut vous mettre à l'abri d'une recopie de votre texte.

On peut même envisager la copie manuelle de votre document.

Donc rien ne peut vous garantir totalement contre le piratage. D'autant que dans ce domaine, l'imagination est véritablement reine et les techniques foisonnent. Donc comment protéger votre document ?

 

La solution la plus simple et la moins chère consiste tout bonnement à faire appel aux services de la Poste.

 

Comment cela ? Vous allez imprimer une copie de votre document. Puis vous allez sceller cette copie dans une enveloppe que vous allez envoyer à votre propre adresse, le cachet de la poste faisant foi.

Vous prenez cette enveloppe dûment datée par les bons soins des services postaux, et vous la glissez dans une enveloppe que vous vous adressez une nouvelle fois à votre propre adresse.

 

La technique est imparable.

 

Prenons le temps de voir de quelle facon les choses risquent de se passer en cas de piratage.

Votre enveloppe est bien rangée à votre domicile. Et surprise, en surfant sur le net,  vous trouvez un texte strictement similaire à votre propre production. Blood and guts. Que faire ???

 

Vous prenez rendez vous avec un avocat et vous lui portez votre enveloppe.

 

Attention !!!  En aucun cas votre enveloppe extérieure ne doit être ouverte. Même l'avocat ne doit pas y toucher. Seul un officier assermenté peut ouvrir et certifier la véracité des dates.

 

L'avocat se charge de la procédure juridique. Vos "scellés" sont brisés devant l'officier assermenté et ainsi vous apportez la preuve de l'antériorité de votre œuvre. 


La justice suivra alors son cours. Et votre avocat se frottera les mains. Vous aussi, mais bien après lui. 



Les stratégies de gain / objectifs et indicateurs
Vous êtes désormais paré et votre ebook est en cours de distribution. Tout cela est bel et bon, mais vous n'avez qu'un seul site qui distribue votre œuvre  : le votre.

 

Malgré toute votre bonne volonté, la diffusion est relativement restreinte. Alors comment augmenter vos ventes ? En augmentant le nombre de points de distribution.

 

Mais, me direz-vous d'un ton admiratif, comment augmenter le nombre de mes points de distribution ? Tout simplement en faisant appel à un système d'affiliation.

 

Oui, ceux la mêmes qui financent votre blog et / ou votre site. Donc il vous faut faire un calcul subtil pour savoir quelle commission vous allez rétrocéder à vos distributeurs.

 

Trop, vous ne gagnez pas suffisamment et trop peu, personne ne distribuera vos produits. Faites le rétro calcul.

 

Si votre livre est complet et accessible, et qu'il se vend normalement, vous pouvez appliquer une rétrocession d'environ 30 à 40 %. Ne dépassez jamais les 50%. Par principe. 


Vous n'êtes pas aux abois, vous ne bradez pas votre produit. Vous demandez une juste rétribution de votre travail et vous êtes prêt à rémunérer correctement vos distributeurs.

 

C'est du commerce.

Donc restez sur ces positions globales. 



Pourquoi je n'ai pas fait un ebook de cet article ?
Très simplement. Je teste un modèle économique particulier orienté vers la publicité.

 

Mon propos est de vérifier s'il est possible de gagner un complément de revenu, voire un revenu tout court en proposant des services gratuits et en faisant financer le service rendu par de la publicité.

 

De ce fait, je voudrais écrire pour le plaisir et mettre mes écrits gratuitement à la disposition de tous...

Je ne sais pas si le modèle est viable, mais c'est une bonne forme de test.

 

Donc, vous verrez, au fur et à mesure de l'expérimentation des "points de situation" sur les billets ou dans la FAQ.

 

A vous de suivre ce blog et de critiquer tout ce qui vous parait criticable....

Partager cette page

Repost 0
Rédigé par :